Abondance

Labondance est LÀ! On ne la voit pas à cause de nos croyances, nos attentes, car on croit qu’elle devrait être extérieure: biens matériels, reconnaissance ou amour des autres. Mais si on « regarde à l’intérieur », tout est là sans limite: l’amour inconditionnel, la joie, la paix… Tout ce qu’on peut désirer.

pictures 697r

  • En position détendue, respirer lentement, profondément (gonfler le ventre, ouvrir la cage thoracique jusqu’aux clavicules, puis rentrer le ventre et relâcher doucement la cage thoracique).
  • Imaginer tout le corps qui respire (énergie à l’inspiration, détente et expansion à l’expiration).
  • Imaginer la Vie dans chaque partie du corps, les organes, chaque cellule. À pratiquer pendant plusieurs minutes. 
Publicités

S’abandonner

S’abandonner, c’est abandonner ses résistances, ses attachements, ses souffrances, ses croyances, la volonté de contrôler sa vie. Et tout laisser aller, s’abandonner à l’amour, s’abandonner à la Vie.

abandonIMG_6495

  • Prendre une posture de détente, pousser un profond soupir, bien laisser tous les muscles du corps se relâcher, ainsi que les organes internes. Détendre complètement tout le visage, relâcher la mâchoire et la langue.
  • Prendre conscience de chacun des points de contact du corps avec le sol (ou la chaise) qui nous supporte, puis de tous les points ensemble.
  • Intensifier la sensation de contact en chaque point. Imaginer le corps qui devient vraiment lourd, comme un rocher massif.
  • Rester ainsi quelques instants, observer les tensions qui se défont, et la vie qui anime tout le corps.
  • Puis reprendre conscience de sa respiration, et de tout son corps, expression de la vie.

Espace

L’espace? Volume neutre autour de moi, sans forme ni dimension définie, qui accueille la réalité visible et l’action. Film intérieur qui recueille mes émotions, mes pensées. « Substance » omniprésente qui porte communication, information, connexion, union. Vide et plénitude à la fois. L’espace est réceptivité, liberté, paix, amour, présence, vie…

crédit photo NASA

crédit photo NASA

  • Inspirer par la narine gauche jusqu’au point entre les deux yeux, et expirer par la narine droite. Puis inspirer par la narine droite jusqu’au point entre les deux yeux et expirer par la narine gauche. Recommencer deux autres fois. Puis respirer avec les deux narines.
  • Chanter le OM trois fois.

Lâcher-prise

Il ne faut pas s’attacher aux situations connues, confortables, aux habitudes, ni s’accrocher aux obstacles … Mais plutôt prendre du recul, vivre sans attentes, ni buts, ni peurs, et apprécier pleinement ce qui apparait dans l’instant, là.

pict 048r

La rivière suit son cours malgré les obstacles. Elle les surmonte ou les contourne sans s’arrêter.

  • Prendre une bonne inspiration, puis expirer en relâchant un soupir bruyant, trois fois.
  • Dans une position de détente, prendre conscience, contracter puis relâcher chaque partie du corps successivement: pieds, jambes, mains, bras, bas du dos jusqu’au haut du dos, bas-ventre jusqu’aux épaules, cou, tête, toutes les parties du visage.

 « N’abandonnez jamais, et laissez toujours aller. » François Raoult

Joie intérieure

Quoi de plus merveilleux que d’aller retrouver au fond de soi un élan de joie enfantine et insouciante? Envie de célébrer tout simplement parce qu’on est en Vie. Ressentir la vie qui bouillonne dans chacune des cellules de tout mon être.

jyekundo-faces05s

  • Respirer lentement à partir du ventre, en souriant.
  • Porter son attention, et ressentir l’énergie vitale intérieure qui anime tout le corps.
  • Lever les bras tendus en V, et en respirant, sentir le mouvement de l’énergie entre le bassin et la gorge.
  • Oser crier, rire, danser ou gambader, pour exprimer sa joie, sans raison, comme un enfant.

Ouverture

L’ouverture, c’est accepter pleinement ce que je suis en train de vivre, à cet instant, sans déni, sans peur, ni jugements, ni attentes.  Accueillir ce qui est là (la situation), ce que je suis (mes sensations, pensées, émotions), agréables ou non.

Une graine doit s'ouvrir, s'enraciner et grandir pour fleurir et s'épanouir.

Une graine doit s’ouvrir, s’enraciner et grandir pour fleurir et s’épanouir.

  • Le dos bien droit, relâcher complètement les épaules, puis faire trois profondes respirations.
  • Inspirer lentement en levant les mains vers le haut (paumes face à soi). Puis expirer lentement en baissant les bras de côté (paumes vers le haut).
  • Bien prendre conscience du mouvement du ventre et de la cage thoracique pendant la respiration. À pratiquer cinq fois.