Transition

Il y a des moments inconfortables qu’on voudrait souvent éviter ou raccourcir: les transitions. Entre deux saisons ou deux respirations, au retour de voyage, en attente de résultats, ou au réveil matinal … Et pourtant les transitions sont des moments riches et fertiles. En y portant toute son attention, on peut apprécier ces instants non figés, sans forme, où tout est possible. C’est l’espace idéal où peuvent se déployer détente, inspiration, réceptivité, créativité, fluidité, et liberté!

 

Publicités

inspiration

Elle apparaît lorsqu’on est ouvert, réceptif, à l’écoute de ce qui nous entoure. Inspirer, c’est lâcher prise, accepter ce qui est exprimé, absorber l’énergie, sans résister ni retenir. Laisser de l’espace à la connection, à l’essence.

Être enfant avec les enfants, et adulte avec les adultes.

pictures 312r

  • Assis, le corps détendu, observer simplement sa respiration de façon neutre, sans la modifier.
  • puis inspirer en trois fois, en faisant de courtes pauses, du ventre jusqu’en haut des poumons. Et expirer lentement. Recommencer cinq fois. Observer le mouvement du ventre qui se gonfle et l’ouverture de la cage thoracique pendant l’inspiration (le sternum se soulève). Ressentir l’espace intérieur, l’ouverture.